Galeries - Photos

{multithumb}

du 23 juillet au 27 juillet 2007, s'est déroulé le stage de taïchi chuan, forme 42 imposé, et du 27 au 31 août 2007 le stage d'épée vient de se terminer.

 sous la direction de Pascal Turpin.

nos stagiaires avec le professeur Pascal Turpin

 ImageImage  Image
 Image Image Image

Un apprentissage difficile, mais Pascal Turpin, sait comme à chacun de ses enseignements,

 nous montrer le chemin comme l'illustre ces lignes de Lao Tseu .....

 

Pour la troisième année consécutive, l’association LIAN HUA organise un stage de kung fu wu shu. Celui ci s’est tenu à Baziège durant toute la semaine de 18 h à 21h00, sous la direction de Pascal TURPIN.

Vu l’engouement des stagiaires de l’an dernier pour les « Guiding » (enchaînements imposés)  du bâton du sud « nan gun ». Cette année les pratiquants ont pu s’initier et pratiquer un enchaînement d ‘épée imposé : « Jian Shu ».

Ces enchaînements codifiés par la fédération chinoise et internationale sont de très bons exercices pour les compétiteurs souhaitant s’orienter vers des formes dites « libre ».

Le dynamisme, la fluidité et la dextérité du pratiquant ne doivent faire qu’un pour obtenir une parfaite maîtrise de l’art martial chinois, sans oublier bien entendu la force physique et mentale que demande le « wu shu ».

Les « guiding » qui ont permis aux différentes écoles chinoise de s’unir dans un seul et même but le « wu shu » permet aux pratiquants du « kung fu wu shu » de mieux analyser leurs arts et de comprendre que la partie sportive qui émerge de la discipline n’est qu’un petit morceau de l’iceberg qu’est le « wu shu traditionnel ». Le  wu shu a su évoluer avec le temps sans pour cela perdre son âme, et permet une pratique du « libre » qui révèle les qualités du « traditionnel ». Les pratiques ancestrales ont su s’adapter à de l’Homme et par la même continuer l’évolution de l’art martial. Aujourd’hui deux voies s’ouvrent aux pratiquants : la sportives ou la « traditionnelle ». Bien que cette dernière ne puisse s’exclure de la pratique sportive qui complète l’art.

Félicitations aux jeunes et moins jeunes qui ont suivi avec beaucoup de bravoure cette initiation aux arts martiaux chinois. Que le slogan de l'association Lian Hua leur reste en mémoire :

« Le wu shu ? au delà du sport : l’art  martial ! »

 

La forme interne imposée 42

Dans l'étude poursuivie, on apprend de plus en plus chaque jour. A la poursuite de la voie, on s'appauvrit chaque jour, de plus en plus jusqu'à ce que rien ne demeure inachevé. L'empire se donne toujours à celui qui est au dessus de l'agitation. Celui qui s'affaire dans l'agitation demeure incapable de l'obtenir. Lao Tseu

Mis à jour (Mercredi, 05 Septembre 2007 16:41)